MESSAGE DE QUENTIN

Aller en bas

MESSAGE DE QUENTIN

Message par CGTSDIS38 le Sam 27 Déc - 10:50

UN AN DEJA !!

Un an déjà depuis ce rassemblement devant la préfecture.
Un an déjà depuis ce tir de flashball hasardeux.
Un an déjà que j'ai perdu toute acuité visuelle à l’œil droit.
Un an déjà que je ne décale plus avec mes frères d'arme.

Vous l'aurez certainement compris, il s'est passé déjà un an depuis ce fichu 27 décembre 2013.

Quelle était l'objet de ma présence place de Verdun à Grenoble ce vendredi matin ?
Je faisais simplement valoir mes droits fondamentaux de citoyen tels que reconnus par notre constitution. Je fais allusion au principe de liberté qui induit l’existence de la liberté individuelle, d’opinion, d’expression, de réunion, de culte, de la liberté syndicale et du droit de grève.
Un jour qui restera gravé dans ma mémoire, sur mon visage et sûrement dans l'esprit de beaucoup d'entre-vous.

Durant ces durs moments votre soutien, tant celui de mes proches que celui des pompiers et même celui de certains anonymes aura été sans faille.
Un grand merci pour toutes ces heures de présence à l’hôpital, toutes ces lettres, tous ces mails, textos, coups de téléphone...
Il faut également souligné cette magnifique marche du 4 janvier à l'initiative de mes frères seyssinettois. Dans un déluge invraisemblable vous avez battu le bitume grenoblois en mon honneur. UN GRAND MERCI !!!

Cette année 2014 aura été particulière pour moi.
Tout d'abord sur le plan médical. En effet j'ai subi 3 grosses opérations sous anesthésie générale (27/12, 09/01 et 13/10). En découle de nombreux rendez-vous en ophtalmologie, en maxillo-faciale, chez l'oculariste et chez l'orthoptiste. Aujourd'hui j'ai une prothèse oculaire qui me permet d'avoir un faciès ordinaire. L'oeil saint ayant bien compensé j'ai retrouvé une vie à peu près normale.

Coté professionnel, j'ai repris le travail le 19 mai dans ma caserne à Seyssinet en service hors rang. Pour les non initiés cela se traduit par le fait que je ne pars plus en intervention. J'occupe un emploi administratif du lundi matin au vendredi après-midi.
Ayant eu la possibilité de m'orienter vers un domaine qui me motivait, j'ai émis le souhait d'intégrer le service prévention. Ainsi en juin je suis allé 15 jours à Paris effectuer le stage PRV1 (préventionniste 1er niveau) et continuerais le cursus en 2015. Toujours motivé par ce domaine et en parallèle toujours attaché à l'opérationnelle au sein de ma caserne, on m'a proposé une affectation à 50% au service général de la caserne de Seyssinet et 50% au service prévention.
Ces nouvelles activités me conviennent même si je reste impatient de prendre à nouveau la perche de feu afin de partir en intervention.

Coté judiciaire il reste une longue bataille à mener. Mon avocat et moi avons déposé une plainte au pénal avec constitution de partie civile et une plainte au tribunal administratif. Le combat sera dur et éprouvant mais je ne lacherais rien !!

Occultons un peu les cotés noirs de ce 27/12/13 et regardons les bons moments passés ensemble cette année. Je peux citer ce réveillon insolite de la Saint-Sylvestre passé au CHU avec ma famille et mes collègues qui sont plus que ça aujourd'hui. Il y a eu ces 2 jours de rando VTT dans le Pila avec l'équipe 1. Je peux évoquer également ce super bal du 28 juin réalisé par les copains d'Echirolles ou plus récemment la très festive Sainte-Barbe de Seyssinet.
Merci pour ces instants de joie et de partage et gardons en tête l'esprit de corps qui doit perdurer.
Je terminerais par vous parler d'un grand moment de joie. Et oui je vais être papa en 2015...

La vie est belle, croquons là à pleine dent.
Bonnes fêtes à toutes et à tous
Ni oubli, ni pardon
Quentin

CGTSDIS38
Invité


Revenir en haut Aller en bas

lettre de Quentin

Message par officier gâté le Sam 27 Déc - 16:06

Jolie lettre Quentin,
Content que tu ais remonté la pente. Profite bien de ce futur moment, il est fantastique mais passe tellement vite.
Pour le reste, tu as raison de ne rien lâcher. Les enfoirés qui sont la cause de tout ça le payerons un jour d'une manière ou d'une autre. Cela leur pétera à la gueule. Restons performants, consciencieux, rigoureux dans nos tâches professionnelles journalières. Nous savons ce qu'ils pensent de nous, alors dès que les occasions se présenterons, jeton leurs notre venin à la gueule.
Salut ta famille pour moi.
A bientôt dans les Vouillants

officier gâté
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Non, non, rien n’a changé

Message par Szczęsny Dzierżankiewicz le Dim 28 Déc - 13:50

« Je ne veux pas que les fans me plaignent. Je ne veux pas inspirer de la pitié aux gens. Je me battrai à nouveau habillé en torero, parce que c’est mon rêve. » Juan José Padilla Bernal, gravement encorné par un taureau lors de la Feria del Pilar à Saragosse, souffrant d'un important traumatisme facial, accompagné de lésions auditives, de la perte de l'œil gauche et d'une atteinte irréversible du maxillaire.

Heureux de savoir que ton moral est excellent et que tes collègues proches sont toujours avec toi, prêt à t'épauler.

Pour les autres... Ils sont préoccupés avant tout par leurs avancements de grade et la stratégie qui s'y associe. On ne peux qu'être content pour ceux qui obtiennent un poste qu'ils espéraient mais les discussions ne sont désormais plus orientés que vers cela... Le "Ni oubli, ni pardon" a été acheté à peu de frais par la direction à coups de frites et de galons. L'entente est la solidarité rencontrée pendant le mouvement a été remisé au 3ème sous-sol... L’énergie dépensée à lutter contre les politiques est aujourd'hui consacrée à remonter la pente de ce satané tableau d'avancement et cela occupe 80% des discussions. Nous roulons progressivement dans le même train train qu'avant le mouvement, l'ambiance délétère et les 3 gardes supplémentaires "gratos" en sus. "Ni oubli, ni pardon" : Oui, surement, quand il reste du temps...

J'espère que tu pourras reprendre l'opérationnel dans les meilleurs délais et te souhaite tous mes vœux de bonheurs ainsi qu'à ta famille et tes amis. J'espère aussi que justice sera rendue et que le petit flic minable qui à commis l’irréparable ne sera pas le seul à payer.

Szczęsny Dzierżankiewicz
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MESSAGE DE QUENTIN

Message par ERNESTO CHE GUEVERA le Ven 2 Jan - 15:34

Ministère de l’intérieur
Au grade d’officier
M. Bardo (Robert, Pierre, Antoine), colonel de sapeurs-pompiers professionnels,
directeur général d’un établissement public de protection contre les risques naturels.
Chevalier du 1er juillet 2005.
M. Burdeyron (François, Jacques, Philippe), préfet de Maine-et-Loire. Chevalier du 12 juin 2003.
M. Greff (Marc, Jean, François), colonel de sapeurs-pompiers professionnels, chef de l’inspection
de la défense et de la sécurité civiles au ministère. Chevalier du 25 mai 2005.
M. Hurand (Henri), préfet honoraire, président d’une commission de médiation relative au
droit au logement opposable. Chevalier du 2 mai 1991.
Mme Martini, née Edmi (Hélène, Yolande, Augusta), inspectrice générale des services actifs de la
police nationale.
Chevalier du 15 septembre 2006.
M. Ory (Daniel, Adrien), ancien sapeur-pompier professionnel, ancien directeur d’un
service départemental d’incendie et de secours. Chevalier du 23 mars 2001.
M. Rosenberg (Claude, Lambert), président honoraire d’une association cultuelle. Chevalier du 9
mars 2005.
M. Samuel (Richard, Sébastien, Robert), préfet de l’Isère. Chevalier du 12 novembre 2003.

ERNESTO CHE GUEVERA
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Petit arrangements entre amis après cooptation pour s'auto-récompenser d'appartenir à la race des seigneurs

Message par Szczęsny Dzierżankiewicz le Ven 2 Jan - 18:35

La légion d'honneur c'est, de leur vivant, pour les directeurs et les préfets... Notre directeur porte lui aussi fièrement la rosette à sa boutonnière.

La légion d'honneur c'est, seulement à titre posthume, pour les agents de la catégorie C morts aux feu...

Szczęsny Dzierżankiewicz
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ce ruban malheureux et rouge comme la honte dont vous ne vous êtes jamais décidé à empourprer votre visage

Message par Léo Ferré le Ven 2 Jan - 19:32

Vous vous croyez toujours, vous autres, dans un haras!
La race ça vous tient debout dans ce monde que vous avez assis.
Vous avez le style du pouvoir
Vous en arrivez même à vous parler à vous-mêmes
Comme si vous parliez à vos subordonnés,
De peur de quitter votre stature, vos boursouflures, de peur qu'on vous montre du doigt, dans les corridors de l'ennui, et qu'on se dise: "Tiens, il baisse, il va finir par se plier, par ramper"
Soyez tranquilles! Pour la reptation, vous êtes imbattables; seulement, vous ne vous la concédez que dans la métaphore...
Vous voulez bien vous allonger mais avec de l'allure,
Cette "allure" que vous portez, Monsieur, à votre boutonnière,
Et quand on sait ce qu'a pu vous coûter de silences aigres,
De renvois mal aiguillés
De demi-sourires séchés comme des larmes,
Ce ruban malheureux et rouge comme la honte dont vous ne vous êtes jamais décidé à empourprer votre visage,
Je me demande comment et pourquoi la Nature met
Tant d'entêtement,
Tant d'adresse
Et tant d'indifférence biologique
A faire que vos fils ressemblent à ce point à leurs pères,
Depuis les jupes de vos femmes matrimoniaires
Jusqu'aux salonnardes équivoques où vous les dressez à boire,
Dans votre grand monde,
A la coupe des bien-pensants.

Léo Ferré
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MESSAGE DE QUENTIN

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum