REFORME DU SAP = MOINS DE CHEF D'AGRES= CASSE DU SERVICE PUBLIC

Aller en bas

REFORME DU SAP = MOINS DE CHEF D'AGRES= CASSE DU SERVICE PUBLIC Empty REFORME DU SAP = MOINS DE CHEF D'AGRES= CASSE DU SERVICE PUBLIC

Message par CGTSDIS38 le Lun 19 Jan - 14:08

SYNTHESE du RAPPORT S.S.U.A.P.
(Secours et Soins d'Urgence Aux Personnes)

Depuis le mois de mars 2014, la D.G.S.C.G.C. a mis en place un groupe national de secourisme intégrant les organisations syndicales. Ce groupe est divisé en quatre sous-groupes :
o sous-groupe n°1 "Secours à personne chez les sapeurs pompiers" avec des représentants de sapeurs-pompiers F.N.S.P.F. et S.N.S.P.P.-F.O. ;
o sous-groupe n°2 "Formation des référents zonaux, départementaux : C.G.T. U.N.S.A.
o sous-groupe n°3 "Elaboration des référentiels de formation et de certification : F.N.S.P.F. et INTERCO-C.F.D.T.
o sous-groupe n°4 "Veille scientifique et technique" : C.F.T.C. et F.A. S.P.P./P.A.T.S.).



Le document analysé est le fruit du sous-groupe n°1.
L’idée que 80% des interventions concerne le secours à personne a orienté les objectifs.
D’après ce groupe de travail, bon nombre de ces interventions ne justifierait pas l’envoi d’une équipe de trois sapeurs-pompiers. Il considère que les missions peuvent être accomplies par un équipage à deux.

Ce groupe de travail propose qu’un membre du S.S.S.M. (le plus souvent un infirmier) du C.O.D.I.S. fasse déjà une première régulation en attendant celle du centre 15 (C.R.R.A.). La volonté affichée est d’apporter une réponse opérationnelle adaptée aux contraintes budgétaires, avec la prise en compte du déclin du volontariat et de la diminution du nombre de médecins aptes à intervenir sur le terrain.


Cela se traduirait par la création d’une nouvelle fonction : "Technicien de Secours et de Soins d’Urgence" (T.S.S.U.). Ces techniciens travailleraient en binôme, par "Equipe de Secours et de Soins d’Urgence" (E.S.S.U.), composée de personnes "protocolées" qui seraient identifiées dans le recueil des compétences Secours et Soins d’Urgence Aux Personnes. (S.S.U.A.P.).
Rapport C.G.T. S.S.U.A.P.-1 p. 2/2


Cette nouvelle fonction serait déclinée en trois niveaux de compétences :
● T.S.S.U. 1 : niveau équipier ;
● T.S.S.U. 2 : niveau de commandement, avec une formation supplémentaire dont le contenu est à ce jour inconnu mais dont les compétences médicales seraient accrues ;
● T.S.S.U. 3 :niveau infirmier ou sapeur-pompier, sous réserve d’ancienneté et /ou de compétences. (sapeurs-pompiers. justifiant de plusieurs années d’expérience et détenant les unités de valeur jugées nécessaires.) ; les infirmiers de sapeurs-pompiers (I.S.P.) seraient, quant à eux, détenteurs d’un diplôme inter-universitaire de secours d’urgence.
Trois niveaux de réponses adaptées sont proposés selon le type d’intervention :
● 1er niveau : envoi d’une équipe E.S.S.U.1, composée de 2 T.S.S.U.1, équipée d’un sac de secours avec D.S.A., pour répondre à des interventions « simples » et/ou de prompt secours, avec un vecteur qui ne permettrait pas d’évacuer la victime ;
● 2nd niveau : envoi d’une équipe E.S.S.U.2, composée de 1 T.S.S.U.1 et un T.S.S.U.2. Cette deuxième équipe viendra renforcer le premier niveau en cas de demande de renfort. Elle pourrait aussi être engagée sur les lieux dès l’alerte, selon les premières informations, mais cette fois sans niveau 1. Elle armerait un V.S.A.V. ou une V.L. ;
● 3ème niveau : envoi d’une équipe composée de 1 T.S.S.U.1 et 1 T.S.S.U.3, avec une équipe E.S.S.U.2, ou pour la renforcer ;
Le T.S.S.U.3 serait soit un infirmier sapeur-pompier aux compétences élargies (nombre de protocoles augmentés, D.I.U.), soit un sapeur-pompier T.S.S.U.3 dont les compétences sont encore floues. Le T.S.S.U.3 agirait sous l’autorité d’un médecin.
Le secours à personne serait exercé à deux sapeurs-pompiers, et exceptionnellement à trois dans certains cas où le T.S.S.U.3 viendrait renforcer l’équipe. Dans ce cas, le chef d’agrès serait le T.S.S.U.3.


La C.G.T. s’opposera à cette réforme rétrograde pour le service public et les conditions de travail des agents.

CGTSDIS38
Invité


Revenir en haut Aller en bas

REFORME DU SAP = MOINS DE CHEF D'AGRES= CASSE DU SERVICE PUBLIC Empty SYNTHESE

Message par CGTSDIS38 le Lun 19 Jan - 14:17


ANALYSE C.G.T du DOCUMENT de TRAVAIL du GROUPE 1
de l'EQUIPE NATIONALE de SECOURISME
(version du 22 août 2014)

Le passage du Secours A Personne au Secours de Soins et d’Urgence Aux Personnes
Depuis le mois de mars 2014, la D.G.S.C.G.C. a mis en place un groupe national de secourisme intégrant les organisations syndicales. Ce groupe est divisé en quatre sous-groupes.
Le document analysé est le fruit du sous-groupe n°1 "Secours à personne chez les sapeurs pompiers", dont font partie au titre des représentants de sapeurs-pompiers : F.N.S.P.F. et S.N.S.P.P.-F.O.
La démarche présentée comme l’adaptation de l’action publique aux besoins dans le domaine du secours à personne nuit en réalité à la qualité du service public et dégrade les conditions de travail des agents qui l’assurent.
Cette nouvelle approche fait disparaître, sans le dire, la nécessité du chef d’agrès sur un théâtre d’opérations.
Dégradation du service public.
La réponse serait à trois niveaux :
Arrow o E.S.S.U.* de niveau 1 : binôme de secouristes capables de prodiguer les premiers gestes de secours, sans moyen d’évacuation ;
Arrow o E.S.S.U.* de niveau 2 : binôme composé d’un équipier et d’un chef d’agrès (renommés T.S.S.U.1 et T.S.S.U.2) avec, soit un V.S.A.V, soit un simple véhicule léger pour les interventions ;
Arrow o E.S.S.U.* de niveau 3 : binôme composé soit d’un T.S.S.U.1 ou d’un T.S.S.U.2 d’un T.S.S.U.3** (infirmier ou hypothétiquement d’un sapeur-pompier formé T.S.S.U.3).
Arrow *E.S.S.U : Equipe de Secours et Soins d’Urgence
Arrow **T.S.S.U : Technicien de Secours et Soins d’Urgence

Le premier maillon de la chaîne de secours spécialisé, s’il n’y a pas nécessité de transporter la victime, assurera le relevage à deux agents (2 T.S.S.U.1**). Si un transport est nécessaire ou que le relevage ne peut s’effectuer à deux, ils appelleront un renfort, ce qui allongera la durée de l’intervention, et mobilisera quatre agents, alors qu'aujourd'hui ils sont le plus souvent trois.

Dans un cas comme dans l’autre, le service sera de moins bonne qualité, avec un engagement engin/homme/heure potentiellement plus important.
Les sapeurs-pompiers sont les hommes à tout faire de la république ; ils répondent présents en toutes circonstances. S'ils font défaut, c’est la garantie d’un service accessible à tous qui disparaît.

Plusieurs missions réalisées actuellement par les S.D.I.S. ne seront plus du ressort du Secours de Soins et d’Urgence Aux Personnes (S.S.U.A.P) : le relevage, le renfort brancardage, la levée de doute en milieu rural dans le cadre de permanence de soins,..); elles seraient assurées par d’autres intervenants ?


Cette nouvelle réponse opérationnelle en binôme pose de nombreux problèmes :
o Arrow dégradation de la qualité de service
o Arrow des contraintes physiques plus importantes avec de réels risques d’accidents
o Arrow alors que tous les indicateurs montrent une montée des agressions envers les sapeurs-pompiers, les faire intervenir avec une équipe diminuée ne pourra pas réduire ces risques d’agressions, ni résoudre le sentiment d’insécurité, et la réponse en cas d’agression ;

o Arrow le nombre d’infirmiers sapeurs-pompiers des S.D.I.S. ne permet pas le type de raisonnement opérationnel proposé; ce potentiel théorique, qui compte 96 % de sapeurs-pompiers volontaires, reste aléatoirement disponible à moins de ne constituer encore une fois par le travail programmé, à nos yeux, un travail déguisé (source statistiques D.G.S.C.G.C. 2013 - Edition 2014) ;
o Arrow cette para-médicalisation parallèle à la régulation médicale (officier SSSM) ravivera rapidement le conflit S.D.I.S.-S.A.M.U.
Importance du chef d’agrès :
o Arrow il faut préciser les unités de valeur communes entre les infirmiers sapeurs-pompiers et les T.S.S.U.3** ;
o Arrow le document manque de clarté, plus particulièrement sur les modalités de passage de T.S.S.U.2** à T.S.S.U.3** et la répartition des rôles sapeur-pompier /infirmier ;
o Arrow il y a une confusion entre encadrement opérationnel et compétences médicales ; le commandement opérationnel relève du chef d’agrès, l’infirmier sapeur-pompier a une utilité en tant que référant technique, qui pratique à l’acte par application de protocoles médicaux.


Conclusion :
A ce stade, les travaux fragilisent le service public d’incendie et de secours et c’est inadmissible. La C.G.T. n’est pas opposée à des évolutions, mais celles présentées ne garantissent pas la réponse de secours d’urgence sur le territoire, à l'inverse, elles aboutissent à une diminution de la qualité de service public et une dégradation des conditions de travail des sapeurs-pompiers. Une fois de plus, l’intérêt de la victime n’est pas mis au centre de l’organisation.


La C.G.T. :
- dénonce les propositions de diminution du nombre d’agents composant les équipes de secours,
- soutient le développement des compétences des sapeurs-pompiers,
- s’oppose à la disparition du chef d’agrès
- et ne croit pas au rôle que le document veut faire jouer aux infirmiers (qui sont, à 96 %, des sapeurs-pompiers volontaires).
Dans le cadre de la doctrine propose du binôme comme unité de référence, la C.G.T. dénonce :
- une dégradation du service public,
- une modification de la doctrine avec des objectifs de baisse des coûts,
- l’augmentation de la pénibilité pour les agents,
- la diminution du nombre de chef d’agrès.




*E.S.S.U : Equipe de Secours et Soins d’Urgence
**T.S.S.U : Technicien de Secours et Soins d’Urgence

CGTSDIS38
Invité


Revenir en haut Aller en bas

REFORME DU SAP = MOINS DE CHEF D'AGRES= CASSE DU SERVICE PUBLIC Empty ?

Message par Candide le Mar 20 Jan - 12:57

Pourquoi n'y a-t-il aucun représentant CGT dans le sous-groupe n°1 (F.N.S.P.F. et S.N.S.P.P.-F.O.) ?

Candide
Invité


Revenir en haut Aller en bas

REFORME DU SAP = MOINS DE CHEF D'AGRES= CASSE DU SERVICE PUBLIC Empty ET LE SERVICE PUBLIC DU SAP??????????????????????????

Message par GUEVARA le Lun 26 Jan - 19:40

ET SI ON PARLAIT SERVICE PUBLIC UN PEU!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


le médecin chef du SDIS fait partie du groupe 1  c'est le groupe qui propose de dégrader  notre service public en voulant des équipages à 2  et    remplacer les chefs d'agrès par des ISP volontaires(infirmières du CHU en mal de reconnaissance et en quête de vacations). Les ISP pros comptent les pansements.

ALORS VOS GALONS BIENTÖT Y EN AURA PLUS BESOIN.

GUEVARA
Invité


Revenir en haut Aller en bas

REFORME DU SAP = MOINS DE CHEF D'AGRES= CASSE DU SERVICE PUBLIC Empty Les salaires individualisés au mérite sont un facteur de détérioration du climat social

Message par Juvénal le Mer 28 Jan - 10:29

Avec la réforme, si l'on regarde au-delà de la période transitoire, l'on peut déjà considérer que, avant le grade d'adjudant, les galons sont l'institution d'un salaire au mérite et non plus à l'ancienneté. les galons n'apportant plus ou que peu de nouvelles fonctions qui seront prises rarement.

Par contre, cela sème la zizanie dans les équipes.

Pour la VSAV, la logique et le vieillissement des agents rendraient logique de repasser à 4. Au lieux de cela nous nous dirigerions vers le remplacement de chef d'agrès expérimentés par des infirmières volontaires ?

C'est là que l'on se rendrait encore mieux compte de la considération de nôtre employeur.

La volonté de toujours faire + avec toujours moins de moyens va rapidement rencontrer des limites. Celles que nous imposerons par la lutte.

Juvénal
Invité


Revenir en haut Aller en bas

REFORME DU SAP = MOINS DE CHEF D'AGRES= CASSE DU SERVICE PUBLIC Empty Re: REFORME DU SAP = MOINS DE CHEF D'AGRES= CASSE DU SERVICE PUBLIC

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum